Aromathérapie

L’aromathérapie est au centre de notre philosophie chez DELAROM, c’est pourquoi il nous tient à cœur de commencer cette série d’articles par ce terme. L’équipe DELAROM se propose donc aujourd’hui de vous faire découvrir un peu plus l’aromathérapie et son origine.

 Tout d’abord, évoquons l’étymologie du mot. Le terme « aromathérapie » vient du grec « aroma » qui signifie « arôme » et « therapeia » pour « soin, cure ». L’aromathérapie fait partie de la phytothérapie, une médecine traditionnelle basée sur les plantes. La première personne à employer ce mot était un ingénieur chimiste lyonnais : René-Maurice Gattefossé et c’était en 1935. Ce dernier a soigné une de ses brûlures avec de l’huile essentielle de lavande. Il fonde alors la même année, la Société française de produits aromatiques. Mais l’origine de l’aromathérapie remonte à bien plus loin, 3 500 ans avant JC exactement. Les plantes étaient alors utilisées à des fins religieuses, de parfum, voire de médecine. L’aromathérapie désigne alors généralement, des pratiques médicales diverses et variées. Celles-ci utilisent alors toujours des huiles essentielles, reconnues pour leurs grandes efficacités dans plusieurs domaines. Les huiles essentielles sont alors obtenues grâce à la distillation à la vapeur d’eau, à partir de plantes. De nombreuses crèmes et lotions sont alors fabriquées grâce aux huiles essentielles et à cette technique médicale qu’est l’aromathérapie.

La particularité de l’aromathérapie est qu’elle a été utilisée au fil des siècles pour soigner à la fois des maladies qui touchaient le corps, comme des allergies, des problèmes de peaux…, ainsi que des maladies qui touchaient l’esprit. De nombreuses huiles essentielles sont par exemple reconnues pour favoriser l’endormissement, pour détendre, calmer les crises d’angoisses… Les vertus antiseptiques de certaines huiles essentielles, comme le girofle ou la cannelle, ont été reconnues par des savants comme Chamberland et Pasteur dès 1887. 

Nombreux sont ceux qui rapprochent à tort l’aromathérapie de la naturopathie. En effet, la naturopathie se positionne davantage comme une médecine préventive, censée prévenir les potentielles maladies. Tandis que l’aromathérapie est utilisée, non pas pour guérir ou soigner, mais pour soulager de certains maux. De plus, l’aromathérapie est souvent utilisée par un naturopathe. Nous y reviendrons prochainement, dans un article consacré à la naturopathie. 

Aujourd’hui, l’aromathérapie est considérée comme une médecine alternative naturelle, douce, et est de plus en plus employée. Elle est la composante de plusieurs médecines traditionnelles comme l’Ayurvéda, une forme de médecine traditionnelle non conventionnelle qui nous vient d’Inde, et qui signifie « science de la vie ». Au-delà de cela, l’aromathérapie est également très utilisée en dermatologie et en cosmétique, comme c’est le cas chez DELAROM. Au vu des vertus des huiles essentielles et de leur grande diversité, puisqu’il existe plus de 500 huiles essentielles différentes, DELAROM a choisi de les utiliser à bon escient et de mettre ainsi la nature au service de la beauté.

0